Au cœur de la Franc-Maçonnerie Egyptienne

AdobeStock_78199892

Difficile de donner une définition exacte de la franc-maçonnerie tant il existe de loges, de rites et de symboliques à chaque coin du monde. Certains disent même qu’il existe autant de définitions que de francs-maçons. Mais s’il y a bien une chose dont on est sûr, c’est que la franc-maçonnerie suscitera toujours curiosité et fascination, interrogations et méfiance.

Pour résumer grossièrement, la franc-maçonnerie est une forme d’enseignement ésotérique, une sorte d’association philanthropique et philosophique très ancienne qui s’appuie sur des rites initiatiques, des textes fondateurs et des symboles clés. Elle est organisée en obédiences, et les membres sont sélectionnés avec beaucoup de rigueur. Il existe de nombreuses loges différentes dans la franc-maçonnerie, et il n’est pas rare de voir que certaines loges ne se reconnaissent pas entre elles d’un pays à l’autre tant les différences sont marquées.

La branche qui nous intéresse aujourd’hui est la franc-maçonnerie hermétique, aussi connue sous le nom des rites francs-maçons égyptiens. Plus discrète que ses consœurs, elle s’inspire directement de la grandeur de l’Egypte antique, avec les écrits d’anciens auteurs grecs et romains et les traités astrologiques et magiques. On recense les premières formes de rites initiatiques hermétiques dès le début du XVIIIème siècle en Écosse, mais il faudra attendre le début du XIXème siècle pour que l’Egypte prenne plus de place dans la franc-maçonnerie, avec la campagne d’Égypte menée par Napoléon Bonaparte de 1798 à 1801.

Les symboles tirés des rites égyptiens sont évidents dans la franc-maçonnerie : le culte de la lumière solaire, qui revient sans cesse dans les rituels francs-maçons, la célèbre figure de l’œil d’Osiris, père de la Lumière, les tabliers, sautoirs et bijoux, objets incontournables des rites empreints de symbolique, la voûte étoilée ou encore la canne du maître de cérémonie. Il suffit de se plonger dans la mythologie égyptienne pour voir à quel point elle a influencé la franc-maçonnerie hermétique.

La franc-maçonnerie égyptienne repose sur un questionnement phare : la relation de l’homme au sacré. Les initiés ont d’ailleurs pour ambition de faire revivre les anciens mystères, à l’origine de cette question. A l’époque des pharaons, des êtres érudits ont fondé les écoles de mystères, où l’on enseignait le sens profond de la vie et notre place au sein de cette existence. Et pour cela, on étudiait différents enseignements comme la science des symboles, la haute magie, les lois créatrices de l’univers et l’alchimie.

A handsome Egyptian king stands in his palace surrounded by opulence and beautiful hieroglyphics.

D’années en années, de générations en générations, les connaissances furent transmises pour arriver jusqu’à notre époque. Mais encore une fois, ces rituels ésotériques et alchimiques ne concernaient qu’une petite partie de la population, des « élus » très souvent issus de familles nobles et puissantes. La franc-maçonnerie est un véritable ordre initiatique, qui exclut toute préoccupation politique, religieuse ou arriviste. Et contrairement à d’autres loges maçonniques, la franc-maçonnerie hermétique est un courant mixte, qui ouvre ses portes aux hommes et aux femmes prêts à s’engager.

La maçonnerie égyptienne est l’un des courants les plus spirituels et ésotérique de la maçonnerie, et se penche principalement sur la découverte du divin en soi. On dit aussi que la franc-maçonnerie égyptienne est un courant bâtisseur, car il croit à l’idée de bâtir son Temple Intérieur, c’est à dire d’acquérir toutes les qualités intellectuelles et spirituelles qui distingueront l’initié du profane.

Autre principe clé de la maçonnerie égyptienne : la distinction entre le vrai et le réel. Ce principe, quand on l’a bien compris, permet de réaliser une forme de magie très efficace : la magie du vide. Les initiés travaillent sur la question des états de conscience et l’expérience du réel. Mais quelle est la vraie nature du réel ? Selon la maçonnerie égyptienne, il existe 3 niveaux de réel. Le premier part du principe que la réalité créée par notre esprit vient de nous-même. C’est grâce à nos organes de sens que nos perceptions sont transformées en influx nerveux et que nos nerfs transmettent ces informations au cerveau. Cela peut paraître fou de prime abord, mais nous sommes les propres créateurs de notre réalité.

Le deuxième niveau de réalité se cache derrière des éléments chimiques puisqu’il s’agit de molécules chimiques et de photons. C’est leur présence qui stimule nos organes de sens. Enfin, le troisième niveau est celui que l’on retrouve derrière ces atomes, et qui donne la vérité. L’objectif de la maçonnerie est de révéler aux initiés le réel, puisque le monde dans lequel nous vivons n’est qu’illusion.

Que vous soyez convaincus ou non, la maçonnerie égyptienne est un univers fascinant, dans lequel il faut se plonger avec ferveur pour en comprendre tous les tenants et les aboutissants. Et autant dire que l’on peut s’y perdre très facilement, au vu du nombre de documents, de sites et de blogs qui se consacrent au sujet. Si vous avez envie d’en savoir davantage, renseignez-vous auprès de l’Ordre Maçonnique Hermétique.

 

Related posts

Leave a Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.




Top