Mieux connaître la Parapsychologie (suite)

High mind

De tout temps, les gens se sont intéressés à la parapsychologie, aux phénomènes paranormaux. Si familiers et pourtant si inaccessibles, les pouvoirs psychiques ont fait l’objet de nombreuses études scientifiques, thèses, essais et ouvrages. Ce qu’il est primordial de savoir c’est que la parapsychologie n’a rien à voir avec la superstition ou encore la magie noire.
On situe les origines de la parapsychologie aux environs de 1882, grâce à la « Society for Psychical Research». Le terme de «parapsychologie» semble cependant avoir été défini par le psychologue allemand Max Dessoir en 1889. Selon l’Institut métaphysique international (situé à Paris), la parapsychologie est «l’étude rationnelle, approfondie et pluridisciplinaire, des faits semblants inexplicables, en l’état actuel de nos connaissances scientifiques, et mettant en jeu le psychisme et son interaction avec l’environnement».

Joseph Banks Rhine a été le premier à introduire les travaux de parapsychologie en université. La parapsychologie se définit alors plus simplement, on dira que c’est l’étude des phénomènes paranormaux, à savoir la télépathie, la clairvoyance, la prémonition et la psychokinésie. Cette définition, beaucoup plus courte, revient à énoncer la liste des pouvoirs psychologiques et sera reprise par de nombreux chercheurs. Robert Thouless, professeur à l’université de Washington et, Benjamin P. Wiesner, biologiste, ont introduit en 1952, l’expression «Phénomène Psi», avec un «i », et non avec un «y».  Les phénomènes Psi viennent de la lettre grecque «Psi», terme neutre destiné à désigner «le facteur inconnu» dans les expériences parapsychologiques. Par la suite, les Québécois ont adopté le terme «Psilogie», plus neutre selon eux que le terme parapsychologie. Dans les pays de l’Est, l’appellation «Psychotronique» a été pendant un temps, celle qui était employée.

La psychokinésie est un phénomène qui n’est que partiellement expliqué. Souvent appelée (Tk), la psychokinésie désigne un mouvement à distance, sans contact. La psychokinésie à la faculté d’influencer à distance, de l’esprit sur la matière. La psychokinésie n’est pas entièrement vérifiée à l’heure actuelle, car aucun des chercheurs n’arrive à la même conclusion. Tous savent cependant que pratiquer la psychokinésie relève d’une fonction de l’hémisphère droit.

Left and Right Human Brain

La clairvoyance est considérée comme un don. La clairvoyance est la faculté de voir au-delà des choses, d’être lucide et pragmatique. Charles Richet, prix Nobel de Médecine pour ses travaux sur les chocs anaphylactiques, fut le premier à développer une méthode statistique permettant d’évaluer une série de tests de clairvoyance et la télépathie. L’Institut métaphysique international poursuit aujourd’hui les travaux de Charles Richet.

Die Sonne geht über dem Bodensee unter und leuchtet durch eine

La télépathie fait partie des fantasmes populaires. La transmission de la pensée, le pouvoir de la pensée serait-il aussi fort qu’il n’y parait ? De nombreux chercheurs ont essayé d’y apporter des réponses scientifiques. Les premières expériences de parapsychologie sur la télépathie ont été réalisées entre 1915 et 1917, par les Universités de Stanford et Harvard. Par rapport aux résultats, personne ne peut dire que la télépathie n’existe pas. On sait aussi que la télépathie est plus sensible à l’état de sommeil, de transe ou d’hypnose.

Le terme prémonition vient du latin «monere» qui signifie «avertir», précéder du préfixe «pré». La prémonition est la sensation que quelque chose va arriver, un évènement inconnu. Cette prémonition peut s’appuyer sur une déduction plus ou moins consciente. La prémonition s’impose véritablement à la conscience, sans que la personne ne puisse aller contre.

L’attitude de Freud, neurologue autrichien et fondateur de la psychologie, face aux phénomènes paranormaux a été divisée en 3 périodes. Tout d’abord, et jusqu’en 1910, Freud arbore un scepticisme total. Sous l’influence de Jung et de Ferenczi, il accepte l’idée selon laquelle un noyau de vérité des faits dits «occultes» serait constitué en partie par la télépathie. Enfin, et à partir de 1921, il acquit la certitude de l’existence de la réalité de la télépathie. Freud restera toujours cependant sur la réserve à ce sujet. Il ne souhaite au fond pas se saisir publiquement du rôle de la télépathie, car il a peur de faire perdre à la psychanalyse, tout le crédit qu’elle a eu tant de mal à obtenir auprès du monde intellectuel.

Au niveau universitaire, l’Université Catholique de Lyon est la seule université en France, à proposer un module traitant de parapsychologie intitulé «Science, société et phénomènes dits paranormaux»…

Aujourd’hui comme hier, le pouvoir de la pensée est bien plus important qu’il n’y parait. Même si on ne s’en rend pas forcément compte, la pensée continue son petit bonhomme de chemin.

Top