Origines du rite

Historique

De tout temps il y eu ce désir de soulever le voile de la Réalité, de s’unir au Cosmique et de travailler à l’épanouissement intérieur de l’être humain.

Des êtres particulièrement éclairés fondèrent des écoles de mystères où on enseignait le sens profond de la vie. Parmi ces écoles, celles de l’ancienne Égypte furent parmi les plus importantes.

tutSur la terre de l’Égypte des pharaons, les écoles initiatiques jouaient un rôle très important. La Connaissance qu’elles véhiculaient se rapportait à :

– La science des symboles
– La haute magie
– Les lois créatrices de l’univers
– L’alchimie opérative.

Cette Connaissance a été transmise ensuite à d’autres sociétés initiatiques, notamment les Pythagoriciens et les Gnostiques. La tradition se perpétua ensuite dans l’Empire romain. Puis, au Moyen-Âge, lorsque surgirent les corporations ouvrières, la tradition occulte s’installa au sein de la franc-maçonnerie.

Il ne s’agit donc pas de l’enseignement d’un seul homme, mais plutôt d’une tradition millénaire transmise jusqu’à nous par une chaîne ininterrompue d’êtres éclairés.

L’Ordre Maçonnique Hermétique quant à lui, se rattache à la Loge “La Sagesse Triomphante” fondée à Lyon le 24 décembre 1784 par Joseph Balsamo, dit Cagliostro.

Il constitue un véritable ordre initiatique, étranger à toute préoccupation politique, religieuse ou arriviste. Contrairement à ce qui se pratique parfois ailleurs, il est mixte et ouvert aux hommes et femmes de bonne volonté.

La maçonnerie égyptienne représente le courant spiritualiste de la franc-maçonnerie. C’est celui auquel Mozart fait référence dans son opéra “La Flûte Enchantée”. Il s’agit aussi d’une des voies spirituelles plus enrichissantes jamais conçues par l’homme.

Top